Pourquoi cette pensée d’agresser, de « faire mal… » ?