Nausée, vertiges, sueurs… La réalité virtuelle, à petites doses