Bobos de l’été : « Aïe, ça pique ! »